Anatomic Distribution of Cutaneous Melanomas and Painful Sunburns in Adults


Qasim H. Wasti, Alfred W. Kopf, Ashfaq A. Marghoob, Catherine M. Stefanato, Judith B. Romero, Babar K. Rao, and Robert S. Bart

Abstract

Background: Data show that intermittent painful sunburns are an important causative factor for cutaneous malignant melanoma.

Objective: This study was undertaken to determine whether the differences in the anatomic distribution of melanomas in men, compared to women, could be accounted for by the distribution of sunburns and whether the high incidence of melanomas on the lower extremities of women is associated with the distribution of sunburns.

Methods: One hundred and fifty nonmelanoma patients, men and women aged 20 to 60 years, recalled having painful sunburns within the previous 6 months. The locations of the sunburns were indicated on body surface diagrams. The locations of 1168 melanomas as recorded in the NYU-Melanoma Cooperative Group data base were plotted on anatomic diagrams. The anatomic distribution of melanomas and of sunburns for men and women were compared.

Results: There was no statistically significant difference in the distribution of sunburns on any anatomic location in men as compared to women. However, there was a disproportionately high number of melanomas on the backs of men and on the legs of women. In both men and women, there was a significant difference between the anatomic distribution of painful sunburns and melanomas.

Conclusion: Since the anatomic distribution of painful sunburns is similar in men and women, whereas the anatomic distribution of melanomas differ, it would appear that factors in addition to sunburns in adults account for the differences in the anatomic distribution of melanomas in men and women.

Sommaire

Antécédents: Des données indiquent que des coups de soleil douloureux intermittents contribuent dans une large mesure à l'apparition de mélanomes malins.

Objectif: La présente étude visait à déterminer si les différences dans la répartition anatomique des mélanomes chez les hommes, comparativement à chez les femmes, peuvent s'expliquer par la répartition des coups de soleil et si cette même répartition peut être associée au nombre élevé de mélanomes présents sur les membres inférieurs des femmes.

Méthodes: Cent-cinquante patients chez qui on n'a décelé aucun mélanome, hommes et femmes âgés entre 20 et 60 ans, se sont rappelés avoir souffert de douloureux coups de soleil au cours des six mois précédents. On a noté l'emplacement de ces coups de soleil sur des diagrammes illustrant la surface corporelle. On a ensuite porté sur des diagrammes anatomiques l'emplacement de 1168 mélanomes consignés dans la base de données du NYU Melanoma Cooperative Group. Puis, on a comparé la répartition anatomique des mélanomes et des coups de soleil chez les hommes et chez les femmes.

Résultats: Il n'y a pas de différence statistiquement significative dans la répartition des coups de soleil sur aucune partie de l'anatomie des hommes comparativement aux femmes. On note toutefois un nombre disproportionné de mélanomes sur le dos des hommes et sur les jambes des femmes. Chez les hommes comme chez les femmes, on note un écart important entre la répartition anatomique des coups de soleil douloureux et celle des mélanomes.

Conclusion: Puisque la répartition anatomique des coups de soleil douloureux est similaire chez les hommes et chez les femmes, alors que la répartition anatomique des mélanomes diffère, il semblerait qu'en plus des coups de soleil, d'autres facteurs expliquent les écarts entre la répartition anatomique des mélanomes chez les hommes et les femmes.

Full text available in the print edition / Pour le texte intégral veuillez consulter la version imprimée.


JCMS 1(2) Contents