Mohs' Micrographic Surgery in Canada: Current Pattern of Practice


Daniel Berg,* **J. Alastair Carruthers,** and Laurence M. Warshawski**

Abstract

Background: Nonmelanoma skin cancers are the commonest human malignancies. Mohs' micrographic surgery is an important treatment for difficult nonmelanoma skin cancers. Little data exist on the use of this technique in Canada.

Objective: Our study was to document the modern practice pattern of Mohs' micrographic surgery, with an evaluation of the types of tumours treated and the disposition of patients following tumour excision.

Methods: Data were collected prospectively on 410 patients who received Mohs' micrographic surgery for 464 skin cancers at the University of British Columbia.

Results: Eighty-one percent of defects were dealt with immediately by the micrographic surgeon with local flaps, skin grafts, primary closure, or healing by secondary intention. Nineteen percent were referred out for repair. Almost all cases referred out had pre-arrangements for repair within 24 hours.

Conclusion: In a modern micrographic surgery unit, most patients are managed as outpatients in one setting, and delayed reconstructions are uncommon. Using a multidisciplinary approach, patients requiring referral are usually repaired within 24 hours by a consultant surgeon who is already aware of the patient.

Sommaire

Antécédents: Les cancers de la peau non mélanomateux sont les types les plus courants de tumeurs malignes chez les humains. La chirurgie micrographique de Mohs est une méthode de traitement importante des cas difficiles de ces types de cancer. Il existe peu de données sur l'utilisation de cette technique au Canada.

Objectif: Notre étude visait à documenter le modèle de pratique moderne de la chirurgie micrographique par la méthode de Mohs et à déterminer les types de tumeurs traités ainsi que le renvoi des patients après l'excision de la tumeur.

Méthodes: Des données ont éventuellement été recueillies chez 410 patients qui ont subi une chirurgie micrographique de Mohs pour le traitement de 464 cancers de la peau à l'Université de Colombie-Britannique.

Résultats: Quatre-vingt-un pour cent des défauts ont été traités sans délai par le chirurgien en micrographie au moyen de lambeaux locaux, de greffes cutanées, de sutures primaires, ou par une cicatrisation par intentions secondaires. Dix-neuf pour cent des cas ont été adressés à l'extérieur et dans presque tous les cas, des dispositions préalables avaient été prises pour assurer un traitement dans les 24 heures.

Conclusion: Dans une unité moderne de chirurgie micrographique, la plupart des patients sont traités comme des malades externes et les reports de reconstruction sont rares. Grâce à une approche multidisciplinaire, les patients qui doivent être dirigés ailleurs sont en général traités dans les 24 heures par un chirurgien consultant déjà au courant de leur cas.

Received 10/30/95. Accepted for publication 6/5/96.

Division of Dermatology,* Department of Medicine, University of Toronto; Division of Dermatology,** University of British Columbia, Vancouver, British Columbia, Canada, and Division of Dermatologic Oncology, British Columbia Cancer Agency, Vancouver, British Columbia, Canada

Reprint requests: Daniel Berg, MD, University of Toronto, Women's College Hospital, 76 Grenville Street, Ste. 842, Toronto, ON M5S 1B2 Canada

Full text available in the print edition / Pour le texte intégral veuillez consulter la version imprimée.


JCMS 1(3) Contents